Naissance de l’association

Au fait, comment est née l’association « Orphée » ?

On peut dire qu’elle est issue d’une œuvre collective et d’un art associatif.

Dans les années 90, je suis Présidente d’une  association d’enseignantes de maternelle chargée de formation  pédagogique, et j’organise des sorties culturelles auxquelles peuvent se joindre quelques invités.
C’est dans ce contexte-là que Maguy Monges, Monique Grenier, Chantal Laurent-Laib participent à certaines de ces sorties : car pour le transport, visite guidée de musées ou expositions, petit restaurant réservé pour la convivialité ….
Elles sont séduites, et Maguy formule  de suite :
« Et pourquoi  on ne se l’organiserait pas pour nous,  entre copines…. »
L’idée de créer une association démarre là.
Et chacune apporte sa part de compétence:
Michèle Amolini, principale adjointe à Pasteur à l’époque, nous propose un hébergement dans les locaux du Collège, et une aide précieuse pour remplir les documents  de création d’une association.
Chantal déniche notre première conférencière en histoire de l’art : Sophie Roux.
Monique, Maguy, et Gilda Banal, suivant des cours d’histoire de la musique au conservatoire avec Marc Jénoc, lui proposent d’intervenir dans le cadre de l’association. Il accepte et trouve le nom d’ORPHÉE.
Nous sommes en 1997, et c’est ainsi que le premier Conseil d’Administration se forme. Il est sous la présidence (jusqu’en 2003) de Laurence Simmarano qui soumet à son mari Patrick, l’idée d’intervenir en philosophie.
Maguy et Monique se chargent du secrétariat et de la logistique.
Jutta Richi s’occupe de la trésorerie.
A  partir de là, chaque année la petite équipe d’ORPHEE se met à pied d’œuvre pour trouver les thèmes, les intervenants, les voyages, les sorties et régaler les papilles des adhérents et des intervenants après les conférences.
Elle est rejointe très rapidement par Françoise Raguin, Monique Guenin,et un peu plus tard, Annie et Claude Héran, et bien d’autres au fil des années qui passent….
Si chaque personne dans le C.A. prend sa part dans l’organisation de l’association, une fée règle tout : non pas avec une baguette magique, mais parce qu’elle est curieuse, obstinée, intelligente, à l’écoute, discrète, généreuse, chaleureuse, humaine , formant un vrai tandem avec Monique… C’est Maguy .
Maguy qui  ne ménage pas sa peine, trouve une solution à chaque problème avec dynamisme, énergie, bonne humeur et optimisme, en nous menant tambour battant, en chef de clan.

Il n’y a pas de mot, ou il y aurait trop de mots, pour dire tout simplement à quel point elle nous manque.

Mais nous restons fidèles à sa mémoire, et relevons le défi de continuer à nous cultiver ensemble, et surtout de conserver cet esprit de partage, d’échange, de plaisir  et de convivialité avec les adhérents.      C’est notre ligne de conduite.

 

Margaret CANO